La Montagne de Feu, Parc national de Timanfaya

Lanzarote, Timanfaya, la faille de Timanfaya
Lanzarote, Timanfaya le volcan el corazoncillo

Le volcan El corazoncillo

Entre les années 1730 et 1736, sur une étendue de terres fertiles situées dans la zone centro-occidentale de Lanzarote, se produisit une des éruptions les plus importante de l'histoire de la volcanologie. Durant ces années, des terres de cultures se convertirent en de vastes champs de lave et plus de vingt villages et hameaux restèrent ensevelis par la furie des cratères, d'après le récit d'une extrême précision du curé de la paroisse de Yaiza, Andrés Lorenzo Curbelo, véritable chroniqueur de cette éruption.
En 1924 eut lieu la dernière éruption de Lanzarote. L'action brutale de la nature laissa cette zone impressionante qui a très peu changé depuis l'éruption et a été déclarée Parc National en 1974.

Lanzarote, Timanfaya le volcan el corazoncillo

Bouche volcanique dite El Horno.

Le Parc National a une superfice de 51 kms carrés, où s'éleve une chaîne de volcans alignés sur une même faille, qui constituent les Montagnes de Feu, et qui produisirent les éruptions les plus importantes de l'île. Sur cette étendue d'apparence hostile qui débouche jusqu'à la mer, on peut observer des formes de vies végétales et animales comme le lézard de Haria, les grands corbeaux de Lanzarote, les mouettes et les pardelas, ainsi qu'une grande quantité et variété de lichens (plus de 300 espèces recensées).Le rôle de ces lichens est très important dans le processus de transformation de la lave.

Lanzarote, Timanfaya le volcan el corazoncillo

Tunnels de lave.

C'est à fin de respecter ce processus que la marche à pied est interdite dans le parc. On y observe aussi des aulagas (plantes autochtones de la famille des papilionaceas), des joncs, des tojios (plantes autochtones de la famille des papilionaceas) des lenguas de vaca (langues de vache), et d'autres exemplaires de flore autochtone. De nombreux experts en botanique, en zoologie et en géologie utilisent le Parc National de Timanfaya pour différentes études et expériences, ce pourquoi il n'est pas permis de visiter ce parc en dehors des zones laissées à cet effet.

Lanzarote, Timanfaya le volcan el corazoncillo

Une Caldera

A l'entrée Nord du parc se trouve le Centre des Visitants et d'Interprétation de Mancha Blanca implanté dans un édifice de grande qualité architecturale intégré dans la mer de lave et appartenant au ministère de l'environnement. Dans cet endroit nous pouvons rencontrer une large information sur les caractéristiques de Timanfaya. Ce centre offre une exposition permanente de paneaux explicatifs sur la volcanologie, l'éruption de Timanfaya, l'écologie du parc et une simulation audio visuelle volcanique. Un service de guides interprètes et un programme audiovisuel multimédia est à votre service.Le centre organise des visites guidée à pied , par petits groupes, la demande en doit être faite directement au centre.

Lanzarote, Timanfaya le volcan el corazoncillo

Tunnel et mer de lave.

Une fois que nous accédons à l'intérieur de la Montagnes de Feu, nous avons la sensation de nous trouver sur une étendue surprenante et extraordinaire de commencement du monde. Le premier endroit que nous visitons se nomme l'Islote de Hilario aménagé par Cesar Manrique. Là le sous-sol présente une température de 40 degrés centigrades à seulement 10 centimètres de profondeur et de 400 degrés à 6 mètres sous terre. Dans cette enclave, nous pouvons participer à diverses expériences géothermiques, comme enflammer des buissons de aulagas avec la chaleur du volcan ou vérifier à la main les émanations de chaleur de la superficie. Nous pouvons aussi assister à des jeysers artificiels produit en déversant un seau d'eau dans un tube de métal enfoui dans le sol.

Lanzarote, Timanfaya le volcan el corazoncillo

Stalactites de laves.

L'islote de Hilario, conçu et réalisé par Manrique avant l'éxistence du parc national, offre une architecture totalement intégrée dans ce paysage de désolation.On y trouvera le point de départ de la visite en Bus de la montagne de feu et le restaurant des volcans, où l'on peut manger des plats cuisinés à la chaleur du volcan, dans une salle panoramique surplombant la montagne de feu.

Lanzarote, Timanfaya le volcan el corazoncillo

La route des volcans.

L'islote de Hilario est le point de départ pour la route des volcans. C'est un parcours très particulier où nous avons l'opportunité de contempler les sites les plus intéressants de tout le parc dont la visite à pied est interdite. Dans l'autobus spécialement aménagé et sonorisé pour la visite, nous pénétrons dans un parcours de 14 kilomètres de long, intégré dans le milieu, et nous traversons toutes les zones volcaniques de Timanfaya du plus grand intérêt du point de vue géologique et esthetique, le tout guidé par un enregistrement inspiré des descriptions du manuscrit du curé de Yiaza, Andrés Lorerrzo Curbelo, principal témoin de la tragique action de la nature durant les éruptions du XVIII ème siècle. La Ruta de los Volcanes (Route des Volcans) fut dessinée par l'artiste de Lanzarote, Jésus Soto, conçue pour ne laisser que 50 mètres de bitume devant le regard du visiteur. Elle permet de faire accéder le visiteur aux endroits les plus inaccessibles de la montagne de feu.